Y a-t-il une lueur d'espoir dans ce monde chaotique ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Manque plus que les petits fours [Pad Renat' Dolo Fenie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fenrir Greyback
Loup-Garou aux canines limées
avatar

Date d'inscription : 10/02/2008
Nombre de messages : 112
Age : 28
Localisation : Creuse un trou creuse un trou
Animal de compagnie : tout une meute

.:. Feuille du sorcier .:.
Camp: mangemort
Patronus:
Relationships:
MessageSujet: Re: Manque plus que les petits fours [Pad Renat' Dolo Fenie]   Mar 9 Sep - 10:37

-QUOI?

Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de Greyback, découvrant par la même occasion une longue rangée de dents irrégulières et pointus. Enfin le vieux mangemort c'était décidé. Il avait eu une bride de réaction. Il commençait à comprendre. Et il était temps. Greyback se délecta alors de tous les sentiments violents que ce simple petit mot pouvait contenir. Haine, haine et surprise. Un véritable cocktail explosif apprenant au lycan que l'homme n'était pas encore tout à fait près à admettre son innocence toute relative. Les yeux transperçant de Dolohov ne semblaient pas quitter ceux glauques de Greyback. Il le mettait intérieurement au défi, il voulait lui montrer sa supériorité. Et bien sur, Fenrir répondit à sa provocation silencieuse. La tension était tellement proche à celle éprouvée lors d'un vrai combat. Seulement, dans un vrai combat, détourner ne serait ce que deux centièmes de secondes le regard revenait à avoir signer son arrêt de mort. Mais ce combat si se déroulerait aussi dans les paroles. Et Dolohov fut le premier à rompre le silence fraichement installé dans cet atmosphère gelé.

-Et tu ne sais pas de qui il s'agit ?

*Je ne suis pas encore un chien policier* protesta intérieurement le lycan, bien conscient de l'ironie d'une telle phrase, les lycan étant bien trop souvent comparés à des chiens. Mais cette fois, la piste olfactive était trop flou. Et puis de toute manière, le lycan avait eu d'autres chats à fouetter ce jour là. Les affaires de Dolohov ne le regardaient pas. Une seule certitude restait immuable au milieu de tous ces doutes concernant ce troisième homme : Fenrir l'avait déjà croisé un certain nombre de fois. C'était une odeur assez caractéristique, acre, comme celle que l'on peut sentir dans les caves ou les cachots. Mais cette simple description pourrait concerner plus de la moitié des êtres humains sur terre. Enfin d'après le point de vue de Greyback qui lui même trouvat tout à fait normal d'habiter dans des sous terrains boueux. Le lycan eu alors un sourire dédaigneux et s'apprêta à répondre à Dolohov à haute voix lorsque les deux autres persones présentes reprirent leur conversation des plus stupide :

-Ouais, je veux bien parier avec toi.

La petite mangemort avait eu beau parler à voix basse, cela n'empécha pas les deux combattants debout sur leur ring fictif de se sentir perturber par une telle déclaration. Comment deux êtres sensés pouvaient penser à de telles futilités alors qu'un grand mystère concernant l'un de leur ami était en train de révéler tous ses secrets? Enfin, venant de Renate Dowe, il fallait s'attendre à tout. Et le lycan avait l'habitude de la voir parier sur ce qu'elle appelait les "combats de chiens" et ceux même en pleine mission, et avec n'importe le quel de ses collègues. Le lycan fut de nouveau outré, mais se ressaisit, l'important était finalement que Dolohov avait finalement détourné les yeux. Alors que Greyback se délectait d'une telle victoire facile, quoi que déloyale, une vague de haine se fit sentir, venant de la plus petite créature de la salle. Une vague de haine dirigée vers le cuisinier. Apparemment le chat était parfaitement conscient du fait que son maître venait de lui faire perdre un pari en or.

-Désolée Brownie. On va dire que tu me donne deux autres bouteilles de ce type si Greyback se soumet à Dolo. Si... il perd.

Le trémolo finale glissé dans le discourt de Renate aurait été suffisent pour faire trembler n'importe qui. Mais Greyback était resté coincé sur une autre partie de la déclaration de la mangemort. Elle avait parlé de sa soumission. Le lycan, se soumettre? Jamais, surtout avec tous ce qu'un tel acte pouvait représenter dans leur communauté. Il ne put alors s'empêcher de cracher au sol du restaurant en guise d'avertissement, mais personne ne sembla le voir. Et le stupide chat en faisait de même de toute manière, s'égosillant à feuler vers son maître tel un possédé ou un envoyé de Satan. Pourtant son maître ne lui porta pas plus qu'un regard méfiant avant de continuer :

-Bon, ok. Mais toi, qu'est ce que tu me donne en échange?

L'étrange chat continuer de grogner à ses pieds, à la manière d'un véritable prédateur pret à lui sauter à la george. Après tout, peut être était ce se qui allait se passer. Dolohov rappela alors enfin sa présence.

-Voila que nous sommes les objets de paris. Mais ça ne t'empêchera pas de me répondre ?
-Comme si quelque chose m'empéchait de te répondre.


trancha Fenrir avec mauvaise humeur. Non,, décidément, il avait mal prit la finalité même du pari. Il n'allait pas se soumettre, et allait ensuite faire payer à Renate Dowe sa simple supposition. Son fantasme peut être même. Mais il allait le lui faire payer, c'est tout. Et ceux même si l'histoire doit se terminer dans un bain de sang. Le lycan était un habitué de ce genre de plans, finissant dans un bain de sang, ainsi, cette idée ne le distraya pas bien plus longtemps. Il choisit ses mots, de manière à être le plus net possible, le plus cassant, le plus tranchant... Bref, un choisi ses mots pour dominer Dolohov.

-Non je n'ai aucune idée de qui cela peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renate Dowe
Mangemorte à la baguette facile
avatar

Date d'inscription : 10/10/2007
Féminin Nombre de messages : 407
Age : 30
Localisation : Ne sens-tu pas le bout de ma baguette entre tes omoplates ?
Humeur : Des plus exécrables, alors dégage.
Animal de compagnie : Un Moldu enchaîné au fond de sa cave.

.:. Feuille du sorcier .:.
Camp: Hé Hé Hé... quelle question.
Patronus: Un Augurey
Relationships:
MessageSujet: Re: Manque plus que les petits fours [Pad Renat' Dolo Fenie]   Ven 12 Sep - 17:53

Bon, ok. Mais toi, qu'est ce que tu me donne en échange ?

Avant d'ajouter ceci, Padern avait adressé un regard méfiant à Brownie, qui ne cessait de gogner à la façon d'un fauve menaçant. Renate finit par déposer l'animal au sol, lassée des vibrations que provoquaient ses grondements menaçants à merveille. Ensuite, gardant les yeux négligemment posés en direction de l'endroit ou avait craché Greyback, elle réfléchit à la question de Padern.

-Je te propose un de mes livres. (un peu à contrecoeur) Celui que tu voudras.

Jamais Renate n'avait élevé autant la mise. Elle avait déjà parié des sommes d'argent, des sommes plus ou moins dérisoires, mais jamais un de ses livres. La raison était en fait qu'elle savait qu'elle lerécupérerait un jour ou l'autre, plus ou moins sans que Padern ne le sache...

-Voila que nous sommes les objets de paris. Mais ça ne t'empêchera pas de me répondre ?
-Comme si quelque chose m'empéchait de te répondre.


De leur côté, Dolohov et Greyback rêglaient leur petit problème. Renate n'ayant rien a ajouter, elle tourna la tête vers son ami, observant à la dérobée le grand lycan imposant et mal lêché.
Dolohov semblait prisonniers de plusieurs sentiments assez brutaux en même temps. La colère se lisait dans ses yeux mi foncés mi clairs, l'incompréhension dans l'expression tordue de sa bouche et son sourcil arqué. Une envie de frapper faisait trembler son poing étroitement fermé dans sa poche. Rarement encore Renate l'avait vu dans un état si proche de la faiblesse. Il restait parfaitement immobile, hormis son poing. Ses yeux ne quittaient pas ceux de Greyback, son regard se faisait plus que pénétrant, plus encore que perçant. Le lycanthrope semblait mi-amusé, mi vaguement étonné par les réactions d'un homme qu'il n'avait spurement vu que très calme, au pire moqueur.

-Non je n'ai aucune idée de qui cela peut être.

La voix de Greyback fit vibrer la cage trhoraxique de Renate. Il n'avait pas hurlé, il avait simplement répondu à la question qu'on lui posait, quoique de façon peut-être un peu cassante, méprisante. A ces mots, Dolohov resta strictement immobile. Il avait cessé de regarder les yeux de Greyback. Visiblement, il le croyait. Ou il se contentait de réfléchir. De réfléchir silencieusement, le regard posé sur rien en particulier. Il y'eut un silence que sur le coup, Renate trouva gênant. Elle tourna vers Padern un regard en coin, reportant l'instant d'après son regard sur Dolohov, qui semblait être d'un coup devenu le centre d'intérêt N°1 de la salle de restaurant qui à cette heure-ci, aurait dû être plongée dans la quiétude de l'obscurité, dans l'attente de sa réouverture à de nouveaux clients.

-Puisque tu me dis que ce n'est pas toi... Pourquoi en ais-je le souvenir ?

La voix d'Antonin fut basse, calme. Incroyablement profonde, et à s'y méprendre, douce. Renate eut un fronçement de sourcils interrogateur. Son vieux camarade et ami abordait à présent une face parfaitement vierge de toute expression. De tout sentiment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m3m3nto-mori.forumactif.org/
Padern Lockerbie
Mangemort | Waiter Pliiiiiiiiz !
avatar

Date d'inscription : 20/01/2008
Féminin Nombre de messages : 361
Age : 28
Localisation : non, j'suis pas là!
Humeur : entre dans une douce folie
Animal de compagnie : un (toussotement) chat : Brownie

.:. Feuille du sorcier .:.
Camp: Mangemort
Patronus: Un corbeau
Relationships:
MessageSujet: Re: Manque plus que les petits fours [Pad Renat' Dolo Fenie]   Sam 13 Sep - 12:36

De rebondissements en rebondissements, la situation semblait faire son petit bout de chemin. Dolohov et Greyback régler les questions importantes à coup de regards et de hurlements, le tout sous la présence plus ou moins attentive de Dowe et Lockerbie. Les deux amis, se sentant légèrement excentrés par la tournure qu'avait prit cette journée, s'étaient retrouvés dans un coin de la salle. Renate avait un verre de whisky à la main, et Brownie sous le bras. Padern fixa le chat pendant un long moment, se demandant comment elle pouvait bien faire pour le garder immobile dans une posture si peu confortable.

Ce chat était le démon. Sous son apparence faible, même fragile, et propre, il était capable des pires plans imaginables dans le simple but de faire craquer le maître des lieux. Son dernier jeu en date étant de faire disparaitre mystérieusement la baguette de ce dernier. Padern en était même arriver à devoir avoir deux baguettes sous son toît, la deuxième servant simplement à prononcer le accio baguette qui lui faisait revenir sa cher et tendre du pays des objets perdus. Et encore, ce n'était pas là le pire jeu de cette créature démoniaque. Les visiteurs du chateau portaient toujours un regard presque amusé aux étagères, dont les cases les plus basses restaient désespérément vide. Mais Padern avait ses raisons.

Ainsi il fixait son chat, calé sous le bras de Renate. Mais il fini par relever la tête, oubliant les grognements, lorsqu'elle lui annonça bien vouloir céder l'un de ses livres les plus précieux si le lycan en venait à gagner cette rencontre aux allures de combats de chiens improvisés. Un livre précieux? Chez Renate, cela voulait tout dire. Cela voulait dire que bientôt, Padern allait être l'homme le plus heureux du monde. Enfin, pour cela il fallait que Dolohov perde cette rencontre, ce qui avait tout de même un petit coté déplaisant. Enfin, il s'en remettrais.


-Puisque tu me dis que ce n'est pas toi... Pourquoi en ais-je le souvenir ?

Succéda à cette intervention de Dolohov un long silence de la part du loup. Il ne savait pas quoi répondre. Padern poussa un long soupire. Pourquoi avait il fallut qu'il pari sur un si mauvais cheval? Sur un être avec autant peu de répartie? Et du culture? La réponse que Dolohov cherchait été pourtant des plus évidentes. Mais le cuisinier se contenta de chercher le regard de Renate, certain au fond de lui que l'un de ces deux grands idiots allait finir par comprendre tous seul. Pourtant le silence s'allongea encore plus. C'en était trop.

-Illusion! souffla Padern légèrement exaspéré, avant de continuer de sa voie la plus snob : C'est le sort le plus basique d'illusion, celui qui suit un oubliette. Reconstruire une fausse mémoire, combler les brides de souvenir retirés.

Il s'était avancé dans leur direction pour finalement s'arrêter pile entre eux deux, laissant Renate et Brownie et arrière. Au fond de lui, Padern était assez fière de son petit exposé. Il avait expliqué le plus simplement possible, mais aussi le plus clairement possible, les bases même de ce sort connus par les collégiens. Le visage pâle de Padern afficha alors un sourire digne des plus grands conquérants :

-Qui que soit ce troisième homme, vous pouvez être sur qu'il ne face pas partit des mangemorts!

Et effectivement, les mangemorts ne s'attaquaient jamais à la mémoire de leur victime. Ils détruisaient la vie, mais n'allaient jamais plus loin. Pourtant la phrase de Padern était fausse. Lui même était assez friant de ce sort. Il l'avait même exécuté devant Dolohov, lors de leur rencontre fortuite au cimetière. Pour garder la vie sauve d'une simple jeune idiote qui avait crue ses pouvoirs assez fort pour s'en prendre à des mangemorts. Oui, Padern connaissait bien ce sort de reconstruction mémorielle. Il resta là, planté entre les deux hommes, sans pour autant faire face à l'un specialement. Il ne chercha pas leur regards, car l'atmosphère avait changé. Toute la tension et l'agressivité qui au paravent était concentrée entre Fenrir et Antonin venait de changer de direction. La prochaine fois, il tiendrait mieux sa langue, même si cela devait lui faire perdre des bouteilles de son précieux whisky familial.

_________________

Parfois, les murs d'une demeure sont plus chaud que le coeur de certains hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titnuage.deviantart.com
Antonin Dolohov
Mangemort crédule
avatar

Date d'inscription : 06/10/2007
Masculin Nombre de messages : 222
Age : 30
Localisation : ici, on dirait bien.
Humeur : indéfinissable.
Animal de compagnie : toi.

.:. Feuille du sorcier .:.
Camp: Celui des winners !
Patronus: Un chacal - si si, je vous jure.
Relationships:
MessageSujet: Re: Manque plus que les petits fours [Pad Renat' Dolo Fenie]   Dim 14 Sep - 20:00

Bien entendu, la réponse de Greyback ne lui convenait pas. Il n'en avait pas la moindre idée... Il n'en avait pas la moindre idée... Le Mangemort eut une inspiration que personne n'entendit. Une ibnspiration si profonde et silencieuse qu'il sentit une violente bouffée de sang lui monter à la tête, qu'il sentit la tête justement lui tourner. Le poing droit tremblait tant il le serrait, à s'en faire péter les phalanges. Il sentait tous les regards posés sur sa personne, n'entendait plus le moindre son. Même le chat, si c'en était un, avait cessé de feuler, de cracher.
Après être parvenu à calmer un tant soit peu ce tremblement, et à présent que le violent tournis était passé, Antonin prit la parole.

D'une voix qui le surprit lui-même tant elle fut calme et profonde, il s'adressa à Greyback comme s'il s'était adressé à quelqu'un qu'il appréciait. Ce qui pourtant était tout à fait le contraire. D'un ton apaisant, il demanda au Lycanthrope, qui semblait attendre en silence :
-Puisque tu me dis que ce n'est pas toi... Pourquoi en ais-je le souvenir ?
Greyback, à la question que lui posa Antonin, eut un silence. Un long silence et une étrange expression. Il semblait, et c'était la première fois que Dolohov le voyait ainsi, pensif. Son regard éait quelque peu vide, mais il était légèrement levé vers le plafond, comme en pleine réflexion.
-Illusion!
Un soufle exaspéré vint mettre fin à cette lente réflexion. Padern,d 'un ton haut, leur balança toute une explication sur le sujet. Une expluication dont bien sûr, Dolohov se serait bien passée. Il connaissait très bien ce sort et sur le coup, Padern lui envoya une bouffée de colère qui le fit plisser quelques instants le nez.
Approchant les deux, venant même se planter entre eux, il continus sur sa thèse, ajoutant que cet inconnu n'était certainement pas à comter parmis les Mangemorts... *Ouais, mais toi aussi tu utilises ce genre de sorts....* Dolohov pensa alors à leur visite au cimetière, compromise par deux stupides gosses dont l'un avait gardé la vie sauve, ainsi que sa santé mentale, en partie grace à ce sort, particulièrement adroitement envoyé par Padern.

Mais....
Alors que Dolohov pensait à cela, alors que son regard se posait ailleurs que sur Padern, ses yeux croisèrent les iris fixes et perçants de Greyback. Le lycan avait sur le visage une expression particulièrement différente de toutres celles qu'il avait pu avoir dans la soirée. Il regardait Dolohov avec le même air exaspéré. Il était aussi las du ccôté snob de Padern que lui-même l'était. Et il était fort possible qu'ils aient plissé le nez en même temps... Cette expression lasse qu'abordait Greyback se mua bientôt : il passa de cela a un très bref sourire en coin accompagné d'un regard tantôt mauvais, tantôt complice. Dolohov dans un premier moment resta de glace. Il ne comprit pas tout de suite... Puis...

Sur son long et pâle visage aux traits tordus se dessina la même expression que celle de Greyback. Les deux hommes qui, quelques minutes auparavant, étaient sur le point de s'entretuer, eurent les même gestes. L'un avait fait coulé le sang de l'autre, l'utre avait juré la mort de l'un. Or, Antonin et Fenrir se penchèrent lentement, chacun d'un côté. Leurs regards se croisèrent, puis se posèrent simultanément sur la personne de Padern. Les doigts du vieux Mangemort, en même temps que ceux du vieux lycan, s'enserrèrent autour du bois verni d'une chaise. Chaise qu'ils soulevèrent avec la même rapidité, l'abattant avec la même force sur


CRAK


-Oh putain ! Padern ! s'écria Renate.


*Suite : ça arrrive même aux meilleurs |[Padern et Arawn]|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m3m3nto-mori.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manque plus que les petits fours [Pad Renat' Dolo Fenie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manque plus que les petits fours [Pad Renat' Dolo Fenie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Apéro dinatoire : Petits fours, Verrines, amuses gueules ...
» [Diplomatie] Les Ambassadeurs, les Traités, les petits fours
» Petits fours, grand ennui, Petites roulettes et grosse bébête [PV Ragda]
» 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours
» [Diplomatie] les Ambassadeurs, les Traités, les petits fours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre Bien et Mal - Saison 3 :: -{ Autres lieux :: #. Villages sorciers :: [ Autres habitations ] :: Château de Padern Lockerbie-
Sauter vers: